Ecouter et entendre

Ecouter et entendre

Extrait de mon livre "Mes outils de Coach"

Lorsqu’un client, un collègue, un ami ou tout simplement votre conjoint vous dit quelque chose, est-ce que vous l’écouter ou vous l’entendez ? Ce n’est pas du tout la même chose ! Percevoir les sons par l’ouïe, s’agit d’une attitude passive ne nécessitant aucun effort de votre part. Ce que vous entendez, n’est pas toujours précis dans votre esprit. Vous entendez, par exemple, les bruits dans la rue, le chant des oiseaux ou le bruit du marteau-piqueur. Il est également possible d’entendre les gens vous parler, sans que vous les écoutiez vraiment ! Alors que prêter attention à ce qu’on vous dit, exige un effort conscient. Pour écouter, il faut que vous cessiez de penser à autre chose pour se concentrer sur ce que la personne est en train de vous dire. Ecouter, c’est aussi tenter de comprendre le sens de ce qui est dit dans le contexte dont vous parle la personne. Ecouter c’est aussi percevoir sans jugement et sans attachement. Derrière les mots, il y a souvent autre chose… Les mots viennent de nos pensées qui elles, créent nos émotions, donc derrière chaque dialogue il y a des sentiments, parfois positifs et parfois négatifs. Lorsque vous pratiquez l’écoute active, vous réussissez à capter et à percevoir le besoin de la personne, son inquiétude, ses croyances, son but, comment elle se sent, sa perception des choses et aussi le non verbal, autrement dit le langage du corps.

Même si vous croyez être capable de faire plusieurs choses en même temps, vous ne pouvez pas effectuer deux actions qui nécessitent l’énergie de votre conscient en même temps et effectuer les deux de façon acceptable.

Voici comment écouter de façon active ; en fixant votre attention à 100% sur ce que dit votre interlocuteur, en le laissant s’exprimer sans aucune retenue, en résumant ce qui a été dit pour s’assurer d’avoir bien saisi l’idée, et en le clarifiant si besoin. Cette technique permet de refléter à la personne les émotions, les croyances, etc. quelques phrases vous permettant de bien pratiquer cette position de reflet. « Ce que je saisi, c’est que vous croyez que… », « Ce que j’entends, c’est que vous avez besoin de… », « Ce que je comprends, c’est que… ».

En plus des stimuli extérieurs il existe d’autres aspects internes qui diminuent l’écoute active : lorsque vous êtes préoccupés par ce que vous voulez dire à la personne, lorsque vous êtes absorbé par vos pensées, lorsque vous êtes concentré sur la solution à son problème, lorsque vous porter un jugement sur ce qui est en train de se dire, vos émotions du moment, votre personnalité ou simplement votre manque d’intérêt à cette discussion.

Il faut savoir qu’il n’existe pas un être humain qui n’aime pas être écouté. Et écouter l’autre permet de comprendre, d’apprendre, de régler un malentendu, d’avoir une autre perception du sujet, de changer vos émotions de capter des opportunités, de créer de nouvelles idées, de rassembler les gens ou de faire de bonnes affaires. J’ai l’habitude de dire que la nature vous a donné deux oreilles pour une bouche, afin que vous écoutiez deux fois plus que vous ne parlez.

Posts récents
Archives
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn App Icône

© 2014 by Groupe MOREIRA ROBERT RCS 451 693 998

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now