Les coïncidences et la loi des séries ?

Tout le monde connaît les adages: «un malheur n'arrive jamais seul» ou «jamais deux sans trois», ou a vécu ces moments où des événements totalement improbables s'enchaînent, des rencontres, des contrariétés ou même parfois des bonnes nouvelles qui nous donnent l'impression que cela est régi par une «loi des séries». Ou encore, a penser à un ami dont il n'a pas de nouvelles depuis très longtemps et reçoit un appel de lui juste après...


Certains veulent y voir un don de télépathie ou une destinée écrite (que des « voyantes » peuvent donc prédire), ou encore que ce sont la position des planètes qui interfère sur nos vie, etc....


Mais il y a là plus de psychologique que de science, parce que ces personnes ne savent pas, ou ne veulent tout simplement pas savoir (croire au surnaturel rassure parfois), que les coïncidences, aussi remarquables qu'elles puissent parfois paraître, ne sont aucunement surprenantes. En fait, la plupart ne sont que des faits, des événements sans aucune signification. Je vois deux raisons à cette méconnaissance


1 - Une compréhension très faible des probabilités et des lois relatives au grands nombres.


L'homme, pour survivre, a appris à décoder son environnement, à classer et à mesurer les choses qu'il voyait, à en connaître la fréquence avec laquelle elles se produisaient.

D'où l'importance que prennent à nos yeux des événements sortant de la norme.

Il faut donc d'autres outils pour mieux les appréhender. Les mathématiques, qui se préoccupent beaucoup du hasard (mot arabe, qui signifie jeu de dés), possèdent quelques-uns de ces outils.


Par exemple, les probabilités, capables de mesurer les phénomènes aléatoires.Les probabilités ne sont pas vraiment populaires lorsqu'on les aborde au lycée. Ce qui est fort dommage car une bonne maîtrise vous donne les moyens d'apprécier et de comprendre pleinement le sens, ou l'absence de sens, de la plupart des événements de tous les jours.


Les événements surprenants deviennent vraisemblables lorsque assez d'individus sont impliqués. Ceci lève la chape de mystère entourant certains phénomènes et conduit tout simplement vers la réflexion scientifique.


Pour expliquer cela, je raconte souvent l'histoire, que j'ai lue dans "Devenez sorciers, devenez savants" de Charpak et Broch. Il s'agit d'un mage qui annonce à la télévision qu'il lui était possible, par le seul pouvoir de la pensée, de faire éclater les ampoules chez les téléspectateurs. Et leur demande aux de témoigner en téléphonant.


Effectivement, le standard fut submergé d'appels confirmant que des ampoules avaient bien explosé au domicile de ceux qui regardaient l'émission à ce moment précis.


Cette mystification est un exemple intéressant de l'univers des grands nombres, et de l'intervention des probabilités, puisqu'un calcul tout simple permet de banaliser l'événement qui a dû faire les choux gras de ce charlatan médiatique.


L'émission s’appelait "Mystères", et était diffusée sur TF1, si nous considérons que 2 millions de lampes était allumées pendant une heure (chiffre très faible, sachant que ce soir là, il y eu plus de 10 millions de téléspectateurs).


La durée de vie d'une ampoule est environ de mille heures, cela signifie que pendant la durée de l'émission, environ 2.000 ampoules auront grillé ! Et même si seulement la moitié de ces gens appellent, 1.000 appels en 1 heure nous donne plus de 16 appels par minute (1 appel toutes les 4 secondes), pas étonnant dans ce cas que le standard ait eu l'impression d'exploser !Rien de bien magique pourtant là-dedans, un simple calcul, et le hasard, expliquent tout rationnellement, le seul pouvoir de notre mage est de connaître l'univers probabiliste et statistique.


Bien entendu, rien n'est dit à propos de l'énorme proportion de gens qui n'ont pas appelé parce que rien ne s'est passé chez eux !


2 - Une tendance à se souvenir des corrélations positives et à oublier le plus grand nombre de cas où rien ne se passe.


Notre mémoire n'est pas un enregistreur fidèle de tout ce qui nous arrive. Les épreuves dramatiques laissent laissent une marque plus forte que les autres. Ceci nous donne une mémoire sélective !Revenons sur l'ami auquel nous pensions et qui nous a appelé, cet événement perd de son étrangeté si nous nous remémorons tous ceux à qui nous avons pensé et qui ne nous ont pas appelé !Il n'y a pas que notre mémoire qui est sélective, notre perception aussi !


Par exemple, n'importe quel tirage à la même probabilité de sortir, mais le fait de ne pas l'avoir « voulu » avant, ne lui donne pas d'importance. Faire un 421 aux dés nous surprend, faire un 123 aussi, mais sortir 134 ne nous étonne guère, alors que la probabilité de l'obtenir soit tout à fait identique !


Recevoir une main avec le 10,Valet, Dame, Roi et As de pique (Quinte Floch), ne nous donnes pas le même ressenti que la main avec le 7 de cœur, 9 de carreau, 10 de cœur, dame de pique et as de trèfle au Poker, alors que la probabilité de l'obtenir soit tout à fait identique !

Un des stratagèmes utilisé par les voyants ou astrologues est de faire un maximum de prédictions sachant que dans la masse, il y en aura bien quelques-unes qui se réaliseront. Si une prédiction se réalise, le voyant sait bien que vous aurez oublié les 90% de prédictions non réalisées. Ce qui fera que celles qui seront vraies auront plus de poids encore, ceci est une forme de validation subjective ou plutôt... une simple escroquerie intellectuelle.

La grande majorité de ce que nous vivons se révèle être plus probable que ce que nous pensons, lorsque analysé avec un œil plus critique. Et si nous tenons compte de ceci, nous regarderons d'un autre œil les événements de la vie, et plus encore les affirmations des charlatans.

Posts récents
Archives
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn App Icône

© 2014 by Groupe MOREIRA ROBERT RCS 451 693 998

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now