Le triangle dramatique


La victime ?La position de la victime est « Pauvre de moi! » La victime se sent opprimée, impuissante, sans espoir, honteuse et semble incapable de prendre des décisions, de résoudre des problèmes, de prendre plaisir à la vie ou d’obtenir des idées. La victime a un problème de dépendance.

Elle cherche à attirer le sauveur.

C'est donc un rôle de choix pour attirer l'attention sur soi quand on sait bien en jouer.

Mais cela veut aussi dire qu’il y a un persécuteur...

La victime recherche un persécuteur et également un sauveur qui sauvera la situation, mais perpétuera également les sentiments négatifs de la victime.

La victime se sent dans la souffrance et croit qu’elle ne peut pas s’en sortir seule, qu’elle n’a pas les ressources nécessaire…

J’encourage la victime à accepter sa vulnérabilité, à résoudre ses problèmes et à être plus consciente d’elle-même.

Le sauveur ?

C'est un rôle très gratifiant d'un point de vue narcissique mais qui place l'autre en incapacité. Il attend un persécuteur pour justifier son existence et une victime à sauver.

La ligne du sauveur est « Laissez-moi vous aider ». Un facilitateur classique, le sauveur se sent coupable s’il ne va pas à la rescousse. Cependant, son sauvetage a des effets négatifs : il garde la victime dépendante et donne à la victime la permission d’échouer. Les avantages découlant de ce rôle de sauvetage sont que l’attention du sauveur à lui-même est supprimée. Quand il concentre son énergie sur quelqu’un d’autre, cela lui permet d’ignorer sa propre anxiété et ses problèmes. Ce rôle de sauvetage est également très important, car leur intérêt principal réside dans l’évitement de leurs propres problèmes déguisés en préoccupation pour les besoins de la victime.

Le sauveur se sent concerné par les autres et croit qu’il est responsable, qu’il pense à la place des autres…

J’encourage le sauveur à montrer de l’intérêt et à faire preuve de bienveillance, tout en lui expliquant qu’il ne devrait pas trop s’occuper d’autrui et résoudre les problèmes des autres.

Le persécuteur ?

Le persécuteur recherche toujours, une relation avec une potentielle victime.

Le persécuteur insiste : « Tout est de votre faute ». Il contrôle, blâme, critique, oppressant, est en colère, fait preuve d’autorité, est rigide et supérieur.

Le persécuteur n’agit que dans son propre intérêt, il croit qu’il a du pouvoir et néglige les sentiments des autres…

J’encourage le persécuteur à demander ce qu’il veut, à s’affirmer, mais pas à punir.

Posts récents
Archives
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn App Icône

© 2014 by Groupe MOREIRA ROBERT RCS 451 693 998

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now