L’échoïste, proie idéale du « pervers narcissique » !


Les échoïstes...

C’est ceux qui ont peur de projeter une image égocentrique, narcissique ou égoïste qui puisse provoquer le rejet des autres et leurs critiques.

Ils ont une grande sensibilité émotionnelle.

Ils savent écouter les autres, et sont très emphatiques. Par contre, ils ne se sentent pas à l’aise, lorsqu’ils doivent exprimer leurs propres besoins.

Ils n’apprécient pas leurs qualités et ne reconnaissent que rarement leurs réussites.

Ils ne prennent pas d’initiatives afin de ne pas gêner les autres.

Ils n’expriment pas leurs besoins dans les relations personnelles. Ils sont persuadées que pour gagner l’amour des autres, ils faut demander le moins et donner le plus.

Le résultat de cette personnalité est de passer complètement le « moi » et les nécessités sous silence.

Cela les pousse à laisser de côté leurs besoins et à se dédier excessivement aux autres.

Cela génère évidemment de l’insatisfaction et du malheur car les besoins émotionnels continuent d’exister mais ne sont jamais satisfaits.

La personnalité échoïste à une faible estime de soi.

Se sentir peu spécial ou penser que nous ne sommes pas dignes d’être pris en compte suppose une image très négative de soi-même.

Ce manque de confiance en soi leur donne beaucoup de mal à entreprendre des projets et à suivre leurs rêves. Ils possèdent si peu d‘amour propre que la vie finit par les dévaloriser.

Ils sont tout à fait conscients de ce qu’ils vivent. Ils tentent de s’imposer, à mettre des limites et à bien mettre au clair leurs besoins. Mais, ils n’y arrivent pas souvent, et cela les mène à avoir constamment à faire face à des conflits internes.

Cette impossibilité à se connecter avec les besoins leur fait développer une dépendance émotionnelle vis-à-vis des autres alors que c’est exactement ce qu’elles tentent d’éviter.

Proies idéales pour les « pervers narcissiques », puisqu’ils arrivent à culpabiliser de leur propre maltraitance. Ils pensent des phrases telles que « j’en attends trop », « je suis trop sensible », « je n’aurais pas dû revenir », etc.

Ils ont beaucoup de mal à faire la démarche de venir me voir, ils pensent qu’ils n’arriveront pas à « changer ». Et pourtant, Il suffit de les faire travailler sur « l’estime de soi », de comprendre qu’ils méritent d’être visibles, d’avoir une voix, d’exprimer des besoins et de recevoir affectation et dignité.

Si vous vous reconnaissez tél au 06 48 70 95 28

Posts récents
Archives
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn App Icône

© 2014 by Groupe MOREIRA ROBERT RCS 451 693 998

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now